chère nizkee, cher journal

Tu viens de découvrir un lien secret qui mène à mon journal !! Chère Nizkee, voici mon petit journal virtuel ! Ici je parlerais de mes pensées. De Morphée. De je ne sais quoi. Ce sera un petit truc perdu dans les abysses d'internet que personne ne lira sûrement jamais. Haha. C'est marrant. Tout ce travail pour un truc que je ne ferais lire à personne. Très étrange comme sensation. Je parle français ici.

19/04/22 : Fly me to the moon (et deux crises d'angoisse)

Océane hurle encore. Je ne parle que d'elle en ce moment. Mais elle n'arrête pas d'huler. Pour me protéger, je vais écouter cette chanson dont je parlais hier. Elle m'apaise. Fly me to the moon, and let me play among the stars... Let me see what spring is like on Jupiter and Mars... In other words, hold my hand, in other words, darling, kiss me... Fill my heart with song, and let me sing forever more... You are all I long for all I worship and adore, in other words, please be true... In other words, I love you !
Si j'avais écris ce paragraphe il y a une heure ça ressemblerait à ça "PUTAIN JE VEUX CREVER, PERSONNE NE ME COMPRENDS, ELLE DIT L'AUTRE QUE JE VEUX PAS ALLER BIEN ALORS QUE JE ME BAT TOUS LES JOURS POUR ALLER BIEN. J'EN PEUX PLUS. MARRE DE TOUT. MARRE D'OCÉANE, DE MES FLASHBACKS, DE MA VIE, DE MA DÉPRESSION, MARRE DE TOUT, JE VEUX SAUTER, PUTAIN DE SAUTER, PERSONNE COMPRENDS, PUTAIN DE MERDE JE VEUX CREVER ET ILS DISENT TOUS QUE JE VAIS BIEN !!! COMMENT LEUR MONTRER ? COMMENT ? COMMENT FAIRE ? QUE FAIRE POUR QU'ILS ME COMPRENNENT ?" mais bon je me suis calmée. Je vais mieux. J'étais en colère contre Lilico et Nana. Je les ai insultés de tout ce qu'on m'a insulté. Je leur ai dit tout ce que mon père m'a dit. Je me suis défoulée sur Lilico et Nana. Après je me suis excusée. Je m'excuse toujours, mais je ne sais pas si elles acceptent mes excuses. Elles ne me le disent pas. Si j'ai fait une crise, c'est parce que ma référente de l'ASE, a dit à peu près "Mais on dirait que tu ne veux pas aller bien." et ça m'a choquée ! Je me bat tous les jours, pour réussir à me lever de mon lit et ne pas rester dans les ténèbres, je me bat, fort, vraiment, j'y met toute mon énergie, je suis épuisée, j'en peux plus. Ensuite, la deuxième raison c'est qu'Océane est venue me dire avant de partir à ma visite médiatisée "Eh à cause de toi on m'a pris ma tablette, tu me fais souffrir, c'est de ta faute, compte pas sur moi pour être gentille avec toi ! Je pensais qu'on allait cohabiter et toi tu me fais souffrir !" Mais ? MAIS ? D'où je suis responsable que les adultes ont pris sa tablette. Elle avait qu'à pas mettre la musique à fond à l'heure de dormir. Qu'est-ce que j'ai fait ? RIEN. RIEN DU TOUT. PUTAIN. Mais elle m'énerve. J'y comprends plus rien à son cirque. Je la laisse tomber ! Elle me prend pour un petit jouet, elle vient vers moi puis me pousse en criant. On dirait mon père. Sauf que c'est fini tout ça. Je ne me laisserais plus marcher dessus. Je ne compte plus souffrir à cause de relations comme ça. STOP. Océane ne sera pas mon amie, la décision est prise. Je ne vais même pas essayer ou continuer d'être gentille avec elle. Puisque ça ne sert à rien. Elle n'est jamais contente. Je lui tartine ses tartines, lui sert son goûter, lui porte ses affaires, lui prête mes perles, mais elle, elle dit que je ne lui fais jamais plaisir. Et je la laisse monter devant en voiture aussi. Elle n'est jamais contente. C'est une éternelle insatisfaite. Pfff. Marre. De. Tout. J'espère qu'elle va se calmer. Elle fait des crises sans arrêt. MATIN. MIDI. APRÈS-MIDI. SOIR. COUCHER. J'en peux plus !!! Merde quoi !!! BREF, assez parlé d'elle. Je vais essayer d'arrêter de parler d'elle car j'ai l'air juste obssedée là. Bye-bye Océane ! Tu sors de ma vie ! Je vais te respecter, essayer de cohabiter avec toi, mais je ne serais pas ton amie. Voilà. Point. Bonne nuit Nizkee. Journée exténuante. Encore une crise d'angoisse, deux dans la même journée. Une pour ce que m'a dit Océane, et l'autre pour ce que m'a dit ma référente de l'ASE. Mais elle s'est excusée. Elle a été maladroite. Je lui pardonnerais sûrement plus tard. Là je suis trop énervée. Elle est trop gentille Madame Donzelli. Elle a juste fait une erreur. Bon. Bonne nuit Nizkee, pour de bon cette fois-ci.

18/04/22 : Océane et euphorie

Alors en ce moment, Océane hurle, crie, claque les portes. Tout ça car elle ne veut pas laisser la porte de sa chambre entre ouverte. Tout ce cirque pour rien. On dirait qu'elle le fait exprès. Et tout ça, ça m'angoisse. J'ai déjà fait une grosse crise de panique hier. J'ai peur que ça recommence. J'ai pas quitté ma maison pour retrouver les cris ! J'ai presque envie de partir. Tant qu'il y a Océane je ne serais pas bien. Je souffre. Mais écrire me fait du bien. Du coup je t'écris, ma chère Nizkee.
Mes voix me disent de me tuer. Mh. Je ne sais pas quoi en penser.
Non mais j'y crois pas. Notre éducatrice nous demande si on veut aller à Passeligne, Océane dit oui. En voiture elle commence à hurler qu'elle fait plaisir à tout le monde et que personne ne lui fait plaisir et qu'elle m'a fait plaisir à moi mais qu'elle ne voulait pas aller à Passeligne. Hein ? Elle me fait passer pour une méchante alors que je n'ai rien fait. Elle commence à sérieusement m'énerver. Je serais la méchante, si ça lui fait plaisir. Tant pis. Je suis déjà passée à autre chose.
Moi j'ai eu une bouffée d'euphorie. J'ai trouvé une chouette chanson qui s'appelle "Fly me to the moon". Je l'aime beaucoup. Elle me fait penser à Maëlle. Je l'écoute en faisant danser Nana. J'aimerais que ce moment dure l'éternité.

17/04/22 : Encore une bonne journée (et une crise de panique)

Hier, j'étais trop fatiguée pour raconter ma journée. Mais elle était très chouette. Je m'attendais à pourrir sur mon lit comme toutes les fins de semaine. Mais il y avait Céline ! Je l'aime beaucoup Céline. Elle s'occupe bien de nous. Elle passe pas sa journée devant la télévision en nous ignorant comme les autres. On a fait un pique-nique à Passeligne (un parc). Puis on a fait les boutiques. J'ai acheté une nouvelle peluche. Elle s'appelle Nana, elle est muette et elle danse. J'ai aussi acheté des bagues. C'était bien. On est rentrés, puis Céline m'a épilé les sourcils et elle m'a fait une manucure. Avec du vernis rose, j'aime le rose.
On dirait que ça va mieux. Je ne sais pas si j'ai encore envie de mourir. Je suis un peu perdue.
Là en ce moment y'a Océane qui chante. Faux. Et ça m'agace. C'est trop fort. Mes pauvres oreilles. Comment faire ? Pas possible d'être autiste en paix.
Pfff je m'ennuie. La dépression fait mal. Quand retrouverais-je la notion de plaisir ? Hier elle était presque là. J'espère qu'un jour elle arrivera complètement.
Chère Nizkee, la journée est passée, nous sommes le soir. J'ai fait une énorme crise de panique. Océane a beaucoup crié, c'était le calme plat après ses cris. Et ça m'a rappellé l'ambiance à la maison. Quand tout le monde se taisait après que mon père frappe quelqu'un. Je me suis rappellée de toutes les paroles de mon père. De tous ses mots. De tout. Les voix m'ont tout répété. Du coup, j'ai fait une énorme, énorme crise de panique. Je n'arrivais plus à respirer. Mon coeur battait si vite. Mon éducatrice est venue me consoler ainsi qu'Océane. Je crois que ce qui a entraîné la crise de panique c'est surtout le fait que je me sois retenue de me faire du mal. Bon. Je suis fatiguée, je vais dormir. Cette crise là m'a épuisée. Au revoir, Nizkee.

15/04/22 : Bonne journée

Aujourd'hui, j'ai passé une bonne journée. Je me suis levée tard, j'ai rangé ma chambre et changé mes draps. Marion a fait la housse de couette comme je n'y arrive toujours pas. Je suis un peu bête. Après je me suis amusée à chanter avec Lilico, ma poupée. "Ma maman a un pistolet, elle va vous tuer !" Marina a trouvé cette chanson effrayante. Marina c'est la stagiaire. Elle est gentille et drôle (mais un peu folle). C'est dommage qu'elle s'en aille la semaine prochaine. Puis on est sortis à Passeligne se promener. On a mangé des gâteaux, des chips et on a bu du jus d'orange. Les journées sont chouettes avec Marion, Dalila ou Marina. Je hais les week-end, elles ne sont pas là. Et ce lundi est férié. Donc je ne les revrrais que mardi. Aujourd'hui les voix étaient plutôt calmes. Elles sont redevenues mes amies. J'ai plein d'amis, mais ils sont dans ma tête. Ou sur mon lit. (Je parle de mes peluches.) J'adore mes amis. Quand aurais-je de vrais amis ? Je suis si seule. Mais bon. Je m'y suis habituée.

14/04/22 : Bonjour

Bonjour Nizkee. C'est le matin. Aujourd'hui on va au restaurant avec Marion. Sans Océane. Trop cool. Mais je me sens mal qu'Océane soit pas là. C'est pas juste pour elle. Mais bon. C'est les consignes médicales, je crois. Puisqu'elle a été anorexique elle peut pas tout manger d'un coup comme ça. Surtout qu'on va au Royal d'Agen, un buffet à volonté. Mhhh. Chouette. J'espère que je vais pouvoir profiter de ce moment sans que les voix m'embêtent.

13/04/22 : Cool

Océane est arrivée. Donc. Elle a pété une crise. Les cris m'ont déchiré les oreilles. Je viens de demander à Marion deux secondes pour écrire sinon je sens que je vais taper contre un mur. J'ai envie de cogner ma tête contre un mur. Elle raconte qu'Olivia lui a raconté que j'ai parlé derrière son dos. Ok. D'où elle sort ça ? Mais j'ai rien fait. C'est injuste. J'ai toujours été franche avec elle ! Pourquoi elle croit ça ? Attends, Nizkee, je reviens. C'est l'heure de manger.
Je me suis absentée et pendant le repas, on a parlé avec Océane. Elle accepte mes excuses et elle rigole avec moi maintenant. J'imagine que tout s'est arrangé ? Mouais. C'est une hypocrite. Elle va me faire mal bientôt. Je dois rester sur mes gardes. Ou alors je me trompe et elle est sincère. Difficile à cerner. Comme mon père. Beurk. Bon... On a eu assez d'Océane. Je vais te raconter ma journée aujourd'hui. Le matin c'était bien. J'écoutais de la musique chouette et je me sentais vivante, euphorique. Je me suis sentie soudain pleine d'espoir. Puis je suis allée à l'HDJ. On s'est bien amusés, on a dit au revoir à une stagiaire qui s'appelle Sarah. Elle était gentille. C'est triste qu'elle parte. On a lu des poèmes. On devait voter pour le plus inspirant. J'ai gagné ! Mon poème a plu à tout le monde. Ensuite, on a mangé des gauffres. Il y avait du Nutella, de la pâte à tartiner au speculoos, du sirop d'érable et du sucre glace. Moi j'ai pris le truc au speculoos. C'était bon ! Vraiment bon. C'était un chouette souvenir. On a choisi une musique chacun notre tour et moi j'ai choisi BABYMETAL. Haha. Et ça a plu. J'ai osé demander à Sarah de jouer une musique. J'ai osé ! J'ose parler maintenant. Je fais pleins de progrés. Je prend ma douche presque tous les jours. J'essaie de nommer mes émotions, avant je n'y arrivais pas. Woah !! Allez, phrase positive du jour : je m'aime, je mérite le bonheur. Du coup, c'est cool. Je me sens cool. Tout est cool. La soirée semblait s'avérer catastrophique mais tout s'est bien passé. Cool.
Tout écrire ici me fait beaucoup de bien. C'est très thérapeuthique de tenir un journal virtuel. Je vais essayer d'écrire tous les jours, pour m'alléger l'esprit. Bon, au revoir Nizkee. Je t'aime. Non je rigole. C'est Maëlle que j'aime. Je l'aime tellement. Elle est si merveilleuse. Des fois je me dis que je ne la mérite pas. Hhhh...

12/04/22 : Connasse

Haha ! Demain arrive une fille que je déteste : Océane. C'est qu'une menteuse. Elle souffre beaucoup, à cause d'elle-même. Et elle s'en rend même pas compte. Du coup, je me sentais trop angoissée à l'idée qu'elle débarque demain. C'est mon foyer. Elle empiète dans mon espace. Elle va me voler Marion. Je suis super immature, woah. Bref, je disais que je me sentais super angoissée. Et à table j'ai pensé à tout ce qu'elle m'a raconté. "Mon père me viole tous les jours, il a tué ma soeur jumelle." Je me suis sentie horrible. Vraiment horrible. J'ai eu l'impression d'être placé pour rien par rapport à elle. Du coup j'ai eu envie de vomir en imaginant son calvaire. J'ai vu quelqu'un d'armé. J'ai fait une crise d'angoisse. Puis Marion m'explique qu'elle a menti et amplifié ce qu'elle a raconté. Woah, ça l'amuse ou quoi de me faire du mal en inventant des mensonges ? On dirait qu'elle adore ça. Elle sait que je prends tout au premier dégré à cause de mon autisme. J'ai l'impression qu'elle m'utilise pour combler ses désirs pervers. Ou alors elle se rend même pas compte de ce qu'elle fait et elle croit à ses propres mensonges. Je la plains. Qu'est-ce que ça doit ête horrible d'être une mythomane. La pauvre. Mais bon, je la déteste quand même.
Quand on était à Mozart, là où j'étais hospitalisée, elle m'a demandé de sortir avec elle. J'ai pas osé dire non car je savais qu'elle allait répandre des mensonges sur moi comme elle l'a fait avec son ex-copain. Du coup pour me protéger, sans vouloir sortir avec elle, j'ai dit oui. Quelle horreur. Je me sens super honteuse. J'aurais pas du dire oui. Et je me sens super mal pour Maëlle, ma petite copine. Mais je lui en ai parlé, elle a été super compréhensive et a tout a fait compris. Je l'aime tellement ! Bref, je disais que je déteste cette fille et que je me sentais super mal de ce que j'ai fait. Au bout de deux jours, j'ai trouvé les mots pour rompre et lui expliquer que je ne l'aimais pas. Elle l'a très mal prit. Et elle est allée répandre des mensonges sur moi... Du coup Olivia ne voulait plus me parler. Olivia c'est une amie de Mozart. Amie ? Je ne sais pas si c'est une amie. Elle m'a fait du chantage pour lui donner ma barre de masque et l'avaler. Je me sens super mal. J'aurais jamais du. Quelle horreur. Je suis une horreur. Non, c'est pas vrai ! Je suis juste quelqu'un qui réagit très mal aux situations. Je n'aurais pas dû céder à son chantage. Je n'aurais jamais dû lui donner cette barre de masque. Dans quelle situation je me suis mise ? BREF, pour la énième fois, JE VEUX PAS QU'ELLE ARRIVE DEMAIN. JE L'AIME PAS. Et j'ai oublié de dire, que notre relation de deux jours, elle n'hésite pas à en parler tout le temps. On dirait que ça lui amuse de me faire du mal. Je lui ai dit d'arrêter de parler de ça. Mais elle continue. Elle fait exprès ou quoi ? Elle ressemble à mon père. Impossible à cerner. La pauvre. Elle me fait pitié. Elle doit tellement souffrir à cause de ses mensonges. En plus, elle crie beaucoup, fini le calme de la villa. Oui, ça s'appelle la vila l'endroit à part où je vis. Mais ça n'a rien d'une villa. C'est pourri. Mais c'est très bien quand même. C'est très bien. BREF. BREF. BREF. Je la déteste. UGH ! J'ai envie de cogner contre un mur ! Je l'ai fait la dernière fois. J'ai eu un gros hématome sur ma main. Marion a cru que je m'étais déplacé la phalange. Elle voulait m'emmener aux urgences, AAA ! Mais heureusement je les ai dissuadé. Ils m'ont juste emmené voir le docteur Hourcade. Il a dit que c'était rien. J'avais raison haha. Je hais aller aux urgences, je hais les hôpitaux. Depuis que je suis restée trois mois enfermée à Mozart, je déteste ça. Bon. J'ai assez parlé. Bonne nuit Nizkee. On se voit demain ! Au revoir !
ATTENDS j'ai oublié de dire un truc. Moi je voulais que ça se passe super bien avec Océane. Je lui ai gardé du gâteau. Je lui ai donné mes perles. J'ai porté ses affaires. Mais elle, elle me donne en retour que des méchancetés. Voilà je voulais juste dire ça. Bonne nuit.

11/04/22 : Espoir

Ma psychologue m'a éclairée aujourd'hui !!! Elle m'a dit que si j'étais en dépression maintenant, loin de mon père, c'est peut-être car avant j'utilisais mes activités comme échappatoires. Mais désormais que je suis loin de lui, je n'ai plus besoin d'échappatoire. C'est !!! Incroyable !!! Oui, c'est tellement juste et très probablement vrai. Maintenant que je comprends pourquoi je suis en dépression, vais-je enfin pouvoir guérir de cette dépression ? Déjà ça va mieux, je fais des trucs. Je restais toute la journée dans mon lit incapable de me lever il y a quelques jours. Maintenant je me lève de mon lit, je vais sur mon ordinateur, je bouge ! Je bouge enfin ! Je vis enfin ! Juste un petit peu, un petit peu... Mais c'est déjà énorme pour moi. Et beaucoup mieux que rester toute la journée dans son lit à compter les secondes infinies. Ce qui me provoquait d'ailleurs beaucoup de crises d'angoisse. Je trouve que ça fait un moment que je n'en ai pas fait. Vais-je enfin aller mieux ? Vais-je enfin guérir ? L'espoir m'habite ce soir ! Il a prit possession de moi, est entré dans toutes les failles.
Voilà. J'ai espoir. JE VEUX ALLER BIEN ! JE LE VEUX !

10/04/22 : Putain de merde

J'ai rajouté un mot de passe à ce site pour que seuls des gens doués en informatique puissent accéder à mon site. Donc des inconnus. Je fais ça car ma référente de l'ASE a trouvé ce site. Du coup j'ai peur que ma mère le trouve aussi. Mince. Je me sens bizarre. Elle a tout lu. Bordel.
Sinon j'ai acheté des bas. Je commence à construire mon empire. Je me sens bien dedans. Je préfère ça aux collants car les collants ça serre, ça fait mal. Mais le problème des bas c'est que ça tombe. Sans arrêt. Tant pis. J'aime bien les porter quand même. Maintenant que je suis loin de ma maison je peux enfin faire ce que je veux.
Niveau santé mentale, j'ai l'impression que ça va un peu mieux. Je ne passe plus mes journées dans mon lit à compter les secondes et faire des crises d'angoisse. J'essaie d'être occupé avec Neocities. J'essaie de mettre à jour mon site. Et de faire des trucs... Je mange mieux. Je compte toujours mes calories, mais je mange.
J'aime bien ce foyer. Ce que j'aime pas c'est les fin de semaines. Il n'y a pas Marion.
Et j'en ai marre de mes hallucinations. Marre des voix. Marre des monstres. Ma tête est si pleine. Putain ça me fout la rage. Pourquoi moi j'ai ça et pas vous ? Hein ? Pourquoi ? Pourquoi dois-je quotidiennement vivre avec vingt personnes dans ma tête ? Qu'est-ce qui cloche avec moi ?

02/04/22 : Combat

Je continue de combattre la dépression. J'essaie de prendre ma douche tous les jours. Marion me manque. Je ne suis pas certaine de vouloir mourir. J'ai trouvé un truc pour passer le temps : regarder des séries.

29/03/22 : 18

J'ai eu dix-sept ans. Plus qu'un an avant de voir Maëlle.

12/03/22 : Bipolaire

Je viens d'être diagnostiquée bipolaire. Tout s'explique. J'espère que ça se soigne. Je ne peux pas rester toute ma vie comme ça. Je vais finir par vraiment me tuer. Je vais me tuer.

07/03/22 : Ah

J'ai essayé de m'ouvrir les veines ce matin. Raté.

24/02/22 : Je suis morte

Oh tout est terminé...

23/02/22 : Espoir

J'ai espoir ce soir.

22/02/22 : Lesbienne

Je suis lesbienne. J'ai beaucoup réfléchi, je sais maintenant que je suis lesbienne. Mes parents ne m'aimeront jamais. Tuez-moi.

21/02/22 : Je veux mourir !!!

Putain j'ai envie de me pendre. Je veux mourir. Partir. Loin. Ne plus exister. Mais... Il y a mon amoureuse. Ma mère. Mes petits frères. Je sais que ça aura des conséquences sur eux. Donc je ne le ferais pas. Mais j'ai envie de me jeter sous un train. J'ai envie d'avaler des lames. De m'ouvrir les veines. Mon âme est si noire.

19/02/22 : Trop dépressive

J'ai scarifié mon visage. J'ai l'air d'un tigre.
Je suis tellement dépressive. Trop dépressive pour me lever. Pour prendre une douche. Pour manger. Hein ? Qu'est-ce qu'il m'arrive ? Moi la fille aux milles passions je me retrouve sans rien.
Bon alors je combat la dépression. Avec de la peinture et de l'écriture. J'ai été placée dans un foyer. Loin de mon père. Je commence à me plaire dans mon foyer. Les éducateurs sont vraiment gentils ! Seul problème : il fait FROID. Je tremble sans arrêt. Haha. C'est mal isolé.

07/11/21 : Angoisse

Bonjour Nizkee.
Tu sais, je ne comprends pas grand chose en ce moment. Je suis un peu moins angoissée. J'ai toujours envie de rien faire. Je suis complètement démotivée. J'en ai marre de ce vide. J'en ai marre que tous ceux que je déteste habitent mon esprit et me parlent constemment. J'ai mal.
Demain, c'est la rentrée. Je crois que ça me rassure. L'horloge infernale au fond de moi va enfin s'arrêter. J'espère.
Je dessine beaucoup en ce moment. J'aime ça.
J'ai mal...
L'horloge est moins stressante. Je suis un peu rassurée.
Je viens de rendre un devoir que j'étais censée rendre il y a plusieurs semaines ou mois. La professeure est affreusement patiente. Je culpabilise. Je ne mérite pas autant de patience. Je ne mérite rien.

03/11/21 : Tic tac

Ce vide infernal au fond de moi, commence à prendre toute la place. Je suis extrêmement fatiguée et démotivée. Je n'ai envie de rien faire. J'ai envie de dormir toute la journée. Je dors toute la journée. Aujourd'hui je suis allée à mon atelier thérapeutique du mercredi. C'est chouette, tout le monde est gentil. Mais ça m'angoisse il y a beaucoup de monstres là-bas. On a fait du basket. Si je me concentre, je réussis à marquer pleins de paniers ! Si j'étais plus concentrée, je réussirais aussi bien sûrement sur d'autres aspects de ma vie. Mais je ne me concentrerait jamais. Les voix me rongent. Les monstres me hantent. Ces hallucinations détruisent mon quotidien.
Qu'est-ce qu'il m'arrive ? J'ai énormément de passions et de choses à faire normalement. Mais je me suis éteinte. Comme un volcan qui après avoir explosé s'éteint. Mais ce n'est pas le calme d'un volcan qu'il y a au fond de moi. C'est une horloge affreuse. Tic. Tac. Tic. Tac. Je compte chaque minute. Chaque heure est horrible. J'essaie de survivre. J'ai du mal. Je veux mettre fin à cette angoisse et cette horloge. Mais je veux vivre, je crois. C'est un sacré dilemme. Je vais devoir m'enlever la vie malgré moi.
J'ai réussis à peu manger aujourd'hui. Je suis à 223 calories à l'heure où j'écris. Je serais sûrement vers les 500 calories avec le dîner. Je dois retourner à 48 kilos. Nizkee, tu m'applaudis ? C'est gentil. Merci. Je suis fière de moi. Non je déconne je ne sais même pas qui est moi. Je suis loin de moi même. Je suis toujours à côté de moi. Ce corps n'est pas le mien. Ce reflet n'est pas le mien. Je suis si loin, depuis si longtemps. Qui peut me rattraper ? Les aiguilles du temps m'ont rattrapés. Quelqu'un peut arrêter les aiguilles de cette horloge extrêmement angoissante ? Quelqu'un peut m'aider ? Je vais mourir. C'est atroce. Mais c'est tout ce que je mérite.

01/11/21 : Vide

Depuis un moment je me sens vide. Complètement vide. C'est vraiment étrange. J'ai énormément de passions, pleins de choses à faire, je suis très créative normalement, mon cerveau vas habituellement très vite tellement que je n'arrive pas à suivre mes pensées. Mais en ce moment, je n'ai envie de rien faire. Je veux faire quelque chose mais je me démotive immédiatement et je n'y arrive pas.
La seule chose qui m'occupe c'est me détruire. Je me scarifie et ça me plait. Je me suis fixée une règle : chaque bouchée de nourriture équivaut à une coupure. Je me sens satisfaite. J'aime voir la douleur sur mon corps prendre une allure tangible. J'aime la voir exister. La marquer sur tout mon corps.
La vie est devenue ennuyeuse. Chaque seconde est une torture.
Je pense tout le temps à la nourriture. Je veux manger, manger sans arrêt. Une partie de moi veut tout manger, l'autre veut mourrir silencieusement de faim. J'attends avec impatience le lycée, car je m'ennuie à mourir. J'ai envie de me tuer mais je veux mourir présentable. Alors j'attends d'atteindre 40 kilos.

31/10/21 : Salut

Je viens d'avoir l'idée de commencer à écrire un journal. Comme je suis une perfectionniste compulsive et que j'arracherais chaque page, le format papier ne me conviens pas. Alors j'ai eu l'idée de le faire sur internet ! Ce serait chouette d'avoir un endroit à moi où écrire ce que je veux que personne ne lira. Sauf peut-être une ou deux personnes. Voilà. Je me sens comfortable ici. C'est ma maison ! Ma nouvelle maison !
Passons aux présentations. Je suis Nuange. C'est pas original mais c'est spécial pour moi. Et je ne cherche pas à être originale. J'aime passer inaperçu et peu exister au regard des autres. J'ai seize ans, je suis en première et j'aime peindre, lire et coder. Je suis fatiguée alors je ne te partagerais pas ma journée aujourd'hui. Disons que c'était pour les présentations ce premier texte.
Oh ! Mais toi aussi, tu as besoin d'un prénom. Nizkee, ça te va? Salut Nizkee! Tu seras ma meilleure amie.